Choisir son avenir professionnel...

Mis à jour : 21 oct. 2018


La réforme de la formation donne plus de liberté pour agir et pour innover de manière à développer ses compétences. Elle permet de mettre en œuvre de nouvelles pratiques d'apprentissage et d'introduire de nouvelles technologies.

L'émancipation, le développement et l'employabilité sont recherchés.


Les axes ou titres

  • Vers une nouvelle société de compétences,

  • Une indemnisation du chômage plus universelle et plus juste,

  • Des dispositions relatives à l'emploi,

Les actions à mener sur la période de transformation entre 2019 et 2021:

  • Jusqu'au 30 mars 2019, les agréments des anciens OPCA ( Organisme Paritaire Collecteur Agréé) sont maintenus,

  • A partir du 1er avril 2019, les OPCO (OPérateurs de COmpétences) remplacent les OPCA,

  • Le 1er janvier 2021, les Organisme de Formation et les CFA sont certifiés, et le recouvrement des nouvelles contributions est effectué par l'URSSAF

A savoir :

  • ''L'employeur assure l'adaptation des salariés à leur poste de travail. Il veille au maintien de leur capacité à occuper un emploi, au regard notamment de l'évolution des emplois, des technologies et des évolutions'' (L.6321-1 du Code du Travail.

  • L'entretien professionnel biennal est conservé mais enrichi notamment de nouvelles informations.

  • Les critères d'appréciation de la sanction du bilan professionnel à 6 ans sont modifiés.

  • Le plan de formation devient un plan de développement des compétences s'inscrivant dans le cadre des orientations stratégiques de l'établissement : c'est important !

Le plan de formation était un moyen, le plan de développement des compétences est une finalité.


Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel promulguée le 5 septembre 2018 et publiée au JO le 6 septembre 2018. Les décrets sont attendus...

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey G+ Icon
  • Grey YouTube Icon
Viadéo.jpg